• Fast-foods :

    le tri n'y est pas !

  • Des milliers de tonnes d'emballages... non recyclés !

    Notre enquête

    Le modèle du tout-jetable des enseignes de restauration rapide produit des centaines de milliers de tonnes d'emballages. La chaîne McDonald's, leader du secteur, produit ainsi plus de 115 tonnes de déchets d'emballages par jour en France, soit 1 kg de déchets par seconde !

     

    De juillet à septembre 2017, les groupes locaux Zero Waste France ont enquêté sur le tri dans les franchises des trois plus grandes chaînes de restauration rapide en France (McDonald's, Quick/Burger King et KFC).

    Le résultat est sans appel : sur 122 fast-foods visités, seuls 5 faisaient le tri ! Faute de tri, les déchets pourtant en grande majorité recyclables sont envoyés en incinérateur ou en décharge où ils sont responsables d'importantes pollutions.

    Les grandes enseignes s'affranchissent de la réglementation

    Une grande partie de ces fast-foods sont en outre concernés par le décret du 10 mars 2016, une réglementation qui impose la mise en place du tri au delà d'une certaine quantité de déchets produits.

     

    Les producteurs de déchets non ménagers sont ainsi tenus de trier leurs déchets recyclables :

    • S'ils font appel à des entreprises privées pour le ramassage de leurs déchets 
      OU
    • S'ils produisent plus de 1100 litres de déchets par semaine, [soit une vingtaine de sacs poubelles standards de 50L ]

     

    Il est temps que le secteur de la restauration rapide fasse enfin du tri une priorité !

    Nous demandons à Mc Donald's, Quick/Burger King et KFC de passer à l'action dans les 6 mois.

  • Participez à la campagne pour obtenir des engagements des fast-foods

    La pétition sera envoyée à McDonald's France, Burger King/Quick et KFC.

    Interpellez les fast-foods sur les réseaux sociaux avec #letripartout

    Cette campagne est possible grâce aux dons des citoyens.

    Soutenez-nous pour nous permettre de poursuivre notre action !

  • EN SAVOIR PLUS

    Que dit exactement la réglementation ?

    Le décret du 10 mars 2016, surnommé « décret 5 flux », impose le tri des papiers/cartons, métaux, plastiques, verre et bois aux "producteurs et détenteurs de déchets non-ménagers". Cette obligation s’impose quelles que soient les quantités de déchets produits lorsque le producteur de déchets a recours à un prestataire privé pour le ramassage, et à partir de 1100 litres de déchets produits par semaine quand ces déchets sont collectés par le service public. Les fast-foods sont considérés comme “détenteurs” des déchets jetés par les clients dans la salle de leurs restaurants et sont donc soumis à cette réglementation.

    Les emballages sales sont-ils recyclables ?

    La plupart des emballages de fast-foods sont composés de papier et de carton, un matériau recyclable ou compostable. Le fait que l’emballage ait contenu des aliments gras n’est pas un problème pour le valoriser, comme l’indique Eco-Emballages/CITEO sur son site :Une boîte à pizza ou un carton de hamburger se recyclent sans problème tant qu’ils ne contiennent pas de nourriture. Une seule consigne à retenir : vider les emballages de leur contenu avant de les jeter dans le bac de tri.D’ailleurs, le tri est souvent déjà mis en place par les mêmes enseignes dans des pays frontaliers comme l’Allemagne ou la Belgique sans difficultés techniques particulières.

    Pourquoi encourager le recyclage?

    Le modèle du tout-jetable appliqué par les grandes chaînes de restauration rapide est responsable d’une quantité astronomique de déchets et donc d’un gaspillage important de ressources. Ces déchets pourraient tout simplement être évités en ayant recours à de la vaisselle réutilisable pour les menus consommés sur place par exemple. Mais à minima, leur recyclage permettrait de réduire l’impact environnemental de cette activité. Au niveau global, l’ADEME a estimé que les économies en termes de gaz à effet de serre du secteur du recyclage français en 2014 équivalait au CO2 produit par l'ensemble du transport aérien en France.

    Les enseignes de la restauration rapide disent développer le tri progressivement, qu’en est-il ?

    Certaines enseignes comme McDonald’s communiquent régulièrement depuis plusieurs années sur leur volonté de mettre en place le tri dans leurs restaurants. Cependant, depuis les premiers tests en 2008 et malgré une réglementation en vigueur depuis plus d’un an, les choses évoluent extrêmement lentement et le nombre de restaurants où le tri a été mis en place reste extrêmement faible. Pourtant, ces grandes enseignes enregistrent chaque année des chiffres d’affaire importants et auraient donc les moyens de développer rapidement le tri si cela devenait réellement pour elles une priorité.

     

  • Contactez-nous

  • A propos de Zero Waste France

    Zero Waste France est une association environnementale fondée en 1997 sous le nom de Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid). Elle a pour mission de promouvoir la réduction des déchets, et plus largement, une meilleure gestion de nos ressources.

     

    Pour cela, Zero Waste France fait connaître les démarches zéro déchet, zéro gaspillage aux citoyens, élus et entreprises, les accompagne dans leurs initiatives de terrain et les alerte sur les impacts environnementaux, sanitaires, économiques et sociaux de nos déchets. L’association porte également de nombreuses propositions d’évolution de la réglementation pour accélérer la transition vers une économie véritablement circulaire, au niveau local, national et européen.

     

    Association citoyenne, Zero Waste France est majoritairement financée par les dons et cotisations de ses 2000 adhérents individuels, afin de pouvoir s’exprimer et agir en toute indépendance.

    All Posts
    ×